Expédition le jour même. Livraison le lendemain possible. Un doute sur les délais de livraison ? Appelez-nous au 09 77 08 01 51. Commande par téléphone possible !
Panier 0

10 mythes sur la protection solaire

  1. Les dommages causés par le soleil ne sont pas possibles par temps venteux, nuageux ou frais.

FAUX : Vous pouvez subir des dommages dus au soleil par temps venteux, nuageux ou frais. Les dommages causés par le soleil sont dus au rayonnement ultraviolet (UV), et non à la température. En été, une journée fraîche ou nuageuse peut avoir un niveau d'UV similaire à celui d'une journée chaude et ensoleillée. S'il y a du vent et que votre visage est rouge, il s'agit probablement d'un coup de soleil. Il n'existe pas de "coup de vent".

Les dommages causés par le soleil sont également possibles les jours nuageux, car le rayonnement UV peut pénétrer dans certains nuages, et peut même être plus intense en raison de la réflexion sur les nuages.

Consultés l’indice UV pour savoir le niveau de rayonnement UV

 

  1. Un faux bronzage assombrit la peau, protégeant ainsi la peau du soleil.

FAUX : Une lotion de bronzage n'améliore pas la capacité de votre corps à se protéger du soleil, vous aurez donc quand même besoin d'une protection solaire. Certains faux bronzages ont un indice de protection solaire (SPF), mais il faut continuer à se protéger.

 

  1. Une protection solaire n'est pas nécessaire lorsque vous utilisez des produits cosmétiques avec un SPF intégré.

FAUX : À moins que les cosmétiques ne soient étiquetés avec un SPF de 30 ou plus, vous devriez porter un écran solaire supplémentaire sous votre maquillage si vous allez vous exposer au soleil pendant une période prolongée. Si vous restez plus longtemps au soleil, utilisez un écran solaire distinct et réappliquez-le toutes les deux heures, et pas seulement le matin.

Sachez que la plupart des produits cosmétiques n'offrent aucune protection ou une protection bien inférieure au SPF 30 recommandé.

 

  1. Les personnes ayant une peau mate ne sont pas exposées au risque de cancer de la peau.

FAUX : Les personnes ayant une peau mate peuvent également avoir un cancer de la peau. Quel que soit le type de peau, l'exposition aux rayons UV du soleil et d'autres sources artificielles, comme les solariums, peut causer des dommages permanents à la peau. Les personnes dont le type de peau est moins susceptible de brûler peuvent néanmoins risquer de développer un cancer de la peau si l’exposition aux UV est trop importante. Il faut quand même faire attention au soleil.

 

  1. Vous pouvez rester au soleil plus longtemps avec un SPF50+ qu'avec un SPF30+.

FAUX : Aucun écran solaire n'est une armure et la protection solaire ne doit jamais être utilisée pour prolonger le temps passé au soleil.

Bien que cela puisse sembler très différent, le SPF 50 n'offre qu'une protection légèrement supérieure contre les rayons UVB, qui provoquent les coups de soleil et augmentent le risque de cancer de la peau. Les écrans solaires SPF 30 filtrent environ 96,7 % des rayons UV, les écrans solaires SPF50 filtrent 98 % des UV.   Il est recommandé d'appliquer un écran solaire d'un SPF 30 ou plus avant de sortir, toutes les deux heures, après la baignade, la transpiration ou le séchage des serviettes.

 

  1. Une exposition solaire importante est nécessaire pour éviter une carence en vitamine D.

FAUX : Il ne faut pas s'exposer aux UV potentiellement nocifs afin d'obtenir plus de vitamine D. Les recherches suggèrent qu'une exposition prolongée au soleil ne fait pas augmenter davantage les niveaux de vitamine D mais augmente le risque de cancer de la peau. Lorsque les niveaux d'UV sont supérieurs ou égaux à 3, la plupart des personnes développent suffisamment de vitamine D en s'exposant au soleil pendant quelques minutes. Il suffit par exemple de se rendre à pied à la voiture ou aux magasins.

Si vous vivez dans des régions où les niveaux d'UV sont faibles en hiver (inférieur à 3), vous pouvez contribuer à maintenir les niveaux de vitamine D en passant du temps à l'extérieur au milieu de la journée et en faisant de l'activité physique.  Les personnes qui présentent un risque plus élevé de carence en vitamine D sont celles qui ont la peau naturellement très foncée, celles qui souffrent de maladies ou prennent des médicaments qui ont un impact sur l'absorption de la vitamine D, celles qui se couvrent la peau pour des raisons religieuses ou culturelles et celles qui s'exposent peu ou pas du tout au soleil. Si vous pensez être à risque de carence en vitamine D, parlez-en à votre médecin.

 

  1. Il ne faut pas s’inquiéter du cancer de la peau car s'il se remarque, il est facile à traiter.

FAUX : Le traitement du cancer de la peau peut être beaucoup plus grave que le simple fait d'avoir une lésion "brûlée". Il peut comprendre une intervention chirurgicale, une chimiothérapie et peut entraîner des cicatrices permanentes. Le cancer de la peau peut également s'étendre à d'autres parties de votre corps. Chaque année, de nombreux décès sont à déplorer à cause d'un cancer de la peau.

Soyez attentif à toute nouvelle tâche ou à tout changement des taches existantes et consultez immédiatement votre médecin généraliste si vous remarquez quelque chose de nouveau ou de changeant. Et n'oubliez pas qu'il vaut toujours mieux prévenir que guérir.

 

  1. Seuls les adeptes du soleil peuvent avoir un cancer de la peau.

 FAUX : Une exposition excessive au soleil ne se produit pas seulement lorsque l'on cherche délibérément à se faire bronzer. Dans un environnement à fort taux d'UV comme en France l’été, nous pouvons être exposés à des niveaux dangereux de rayonnement UV lors de n’importe quelle activité quotidienne, comme le travail en plein air, le jardinage, la promenade du chien ou un pique-nique. Cette exposition au soleil s'accumule au fil du temps, ce qui augmente le risque de cancer de la peau.

 

  1. Si vous bronzez mais ne brûlez pas, vous n'avez pas besoin de vous soucier de la protection solaire.

FAUX : Il n'existe pas de bronzage sûr. Si la peau fonce, c'est un signe de traumatisme des cellules cutanées, même s'il n'y a pas de rougeur.

La peau fonce pour tenter de se protéger, car les rayons UV endommagent les cellules vivantes. Si vous bronzez facilement, vous risquez toujours d'avoir un cancer de la peau et vous devez vous protéger du soleil.

 

  1. Vous ne pouvez pas brûler à travers une fenêtre, comme en voiture.

FAUX : Vous pouvez vous brûler à travers une vitre de voiture. Le verre non teinté couramment utilisé dans les vitres latérales des voitures réduit, mais ne bloque pas complètement la transmission des rayons UV.

Cela signifie que vous pouvez toujours vous brûler si vous passez un long moment dans la voiture à côté d'une vitre latérale non teintée lorsque les UV sont élevés. Le plus souvent, les gens sont brûlés dans les voitures dont les vitres sont baissées, où ils peuvent être exposés à des niveaux élevés de rayonnement UV...

Ker-Sun distribue des vêtements anti-UV conçus pour protéger du soleil lors de toutes les activités extérieures. Nous avons sélectionné les meilleurs vêtements anti-UV femmeenfantbébé et homme.